Skip to main content

Un atelier d’écriture : découvrir Madeleine de Sinéty :

Durant l’été 1972, Madeleine de Sinéty, illustratrice à Paris, découvre par hasard le village de Poilley, à côté de Fougères. Les Parisiens descendaient en vacances en Bretagne, elle remontait su Paris. Il y avait beaucoup de bouchons. Elle sort de la nationale et reste dormir à Poilley. Elle décide de s’y installer et y restera 8 ans.

Photographe autodidacte elle se lie d’amitié avec les habitants et réalise plus de 50 000 photographies couleur et noir et blanc.

En 1978, elle se marie à un Américain et s’installe en Californie puis au Maine. Elle prendra également des photos là-bas et en Ouganda également. C’est Peter son fils qui a aidé à monter l’exposition de Guingamp qui est arrivée à Rennes ensuite. Les photos trouvées sur internet sont la propriété de Peter, mais on n’a pas demandé l’autorisation. On est à sa disposition bien sûr !

Présentation de l’exposition des Champs Libres à Rennes (35)

Présentation de l’exposition au Gwin Zegal à Guingamp (22)

Poilley en Ille et Vilaine, près de Fougères, Saint Georges de Raintembault…

Poilley et ses environs (pays du Coglès).

1/Poilley et ses environs. Au fait, on dit [poïè] ! (Merci Karol et Virginie!)

A/Reportez-vous au carré de la carte de Poilley.

Amusez-vous à répertorier quelques noms des villes, villages, que vous trouverez.

B/Puis associez à chacun de ces noms une spécialité incongrue, liée au son, au sens du mot, à sa couleur, sa rime, etc…

Faites chanter les lieux-dits autour de Poilley !

Par exemple :

A La Bourdonnière, on nous tourne le derrière,

À Rouland, on a mal aux dents

A Landé, on mange du pâté

2/Je n’y mettrai jamais les pieds !

Comme disait ma grand-mère morte à 102 ans, vous êtes « né natif » de Poilley. Et depuis des générations c’est comme ça.

Voici la commune de Le Chatellier, au sud de Poilley. Dites pourquoi vous n’y mettrez jamais les pieds ! La mauvaise foi, le racisme primaire peuvent affleurer dans vos propos.

Le Châtellier ? Je n’y mettrai jamais les pieds !

Parce que……….

Parce que……….

Parce que……….

3/ Le jeu du triangle.

Posez le petit triangle en carton quelque part sur la carte. Faites-en le contour avec le crayon. Choisissez un nom de lieu au milieu de ce triangle.

Tirez au sort une profession rurale : bouilleur de crû, marchand de bestiaux, rebouteux, croque-mort…

Votre voisin, c’est là qu’il est né (au centre du triangle dessiné sur la carte précédente). Auprès de la cheminée, un soir, il raconte : « Je suis né à…… et il raconte comment il est devenu le professionnel qu’il est….

4/Madeleine de Sinéty

Née en 1934 et morte en 2011, on n’a aucun autoportrait d’elle. Comme dans la chanson LEA de Louise Attaque, vous allez faire le portrait en négatif (comme les négatifs de photo) de Madeleine.

Madeleine de Sinéty

Que sait-on d’elle ? Peu de choses. Alors on va l’imaginer. On va la tutoyer et dessiner son portrait, en négatif : Par exemple (à décliner) :

Tu n’es ni grande ni petite

Tu ne manges jamais de lapin, tu préfères les caresser

Tu ne dis jamais pardon

Tu ne tricotes que l’angora,

Tu n’aimes pas les fleurs sauf les centaurées

Tu n’es plus comme avant

Etc………….

5/A partir d’une photo :

La traite de la vache.

Traite de la vache au champ

Léone, les vaches, elle connaît ! Déjà toute petite….

A vous de continuer !

6/ partir d’une photo :

La petite fille à la blouse

Jouez avec l’anaphore suivante en créant un texte poétique sans rime :

C’était toi sur la photo…..

…………………………..

……………………………

…………………………….

C’était toi sur la photo

7/Mon bel américain.

Madeleine se marie avec un Américain, Daniel. Ils partiront vivre en Californie et ensuite au Maine.

De Poilley, elle lui écrit une lettre d’amour, à partir d’une saison au choix :

Mon amour,

Ici, c’est le [printemps] [été] [automne] [hiver] ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Attention aux clichés !!!

 

Laisser un commentaire